Pourquoi un jubilé ?

photo editoL’évangélisation de la terre que nous habitons, la Vendée, est ancienne. Elle a connu plusieurs étapes depuis la première annonce de l’Evangile à l’époque gallo-romaine. Il y a 700 ans, le 13 août 1317, le pape Jean XXII a voulu que l’Evangile soit annoncé plus efficacement aux confins de l’immense diocèse de Poitiers. Du démembrement de ce dernier, il a créé deux nouveaux diocèses : Luçon et Maillezais.  Un diocèse est une portion du peuple chrétien confié à un évêque. Comme l’a écrit Saint Ignace d’Antioche, il n’y a pas d’Eglise sans évêque, et donc sans diocèse. Si « le Christ unique médiateur, crée et continuellement soutient sur la terre, comme un tout visible, son Eglise sainte, communauté de foi, d’espérance et de charité, par laquelle il répand, à l’intention de tous, la vérité et la grâce », nous comprenons toute l’importance, autant spirituelle qu’organique, que représente le diocèse en tant qu’Église particulière.

2017 marque le septième centenaire de notre diocèse et le deuxième centenaire de sa refondation dans les limites actuelles de notre département. Nous ne pouvons que rendre grâce à Dieu pour le chemin parcouru. Cet anniversaire nous pousse surtout à regarder vers l’avenir, en avançant résolument au large, assurés que Celui qui nous a choisis ne nous fera jamais défaut.

Ce jubilé nous permet bien entendu de revisiter nos sources historiques. Dans la connaissance claire de notre enracinement, nous trouvons les forces et les ressources pour vivre la mission aujourd’hui, convaincus que l’Esprit nous donne à chaque époque l’intelligence des situations et l’énergie pour entreprendre.

Pour vivre ensemble la joie de la mission et de l’action de grâce, je vous donne d’ores et déjà rendez-vous le dimanche de Pentecôte, 4 juin 2017, pour un grand rassemblement diocésain au Vendéspace, pour lequel je vous espère nombreux.

+ Alain Castet, évêque de Luçon