Saint Adalhard

Petit-fils de Charles Martel, envoyé en exil, en 817, par le roi Louis le Pieux, dans l’île de Noirmoutier où il partagera, pendant quatre années, la vie des fils de saint Philbert.

Adalhard, né vers l’an 753, était petit-fils de Charles Martel et neveu de Pépin le Bref. Élevé à la cour, il quitte le monde à l’âge de vingt ans pour entrer à l’abbaye de Corbie, au diocèse d’Amiens, puis obtient la permission d’aller vivre inconnu au monastère du Mont-Cassin.
Revenu en France après quelques années, il est élu abbé de Corbie mais se voit aussitôt confier par son cousin Charlemagne la charge de premier ministre de son fils aîné, roi d’Italie.

Après la mort de Charlemagne, en 814, Adalhard rentre dans son abbaye où il séjourne jusqu’en 817. A cette date, le roi Louis le Pieux l’envoie, pour des raisons politiques, en exil dans l’île de Noirmoutier où il partagera pendant quatre années la vie des fils de saint Philbert.
De retour dans son abbaye, il va fonder à Paderborn, en Westphalie, un monastère qu’il nommera Nouvelle-Corbie. Adalhard meurt dans l’abbaye de Vieille-Corbie, le 2 janvier 827 et son corps est inhumé dans l’église Saint-Pierre de Beauvais.

 

Légende illustration : Pied reliquaire de St Adalhard, conservé au musée de Cluny de Paris.

Voir les autres