Saint Martin de Vertou

Originaire du diocèse de Nantes, fondateur du monastère de Vertou et de celui de Saint-Georges-de-Montaigu où il meurt, le 24 octobre, vers l’an 600.

Originaire du diocèse de Nantes, le diacre Martin fut envoyé par son évêque saint Félix pour évangéliser les populations du sud de la Loire. Après un séjour à Rome, où il prend contact avec la Règle de saint Benoît, il mène quelque temps la vie érémitique, puis fonde un premier monastère à Vertou.

Descendant ensuite dans le diocèse de Poitiers, Martin fonde un second monastère à Durivum (aujourd’hui Sain-Georges-de-Montaigu), où il meurt le 24 octobre, vers l’an 600. Son corps est ramené dans l’abbatiale de Vertou, mais, au milieu du IXe siècle, les moines de Vertou fuyant devant les Normands l’emportent jusqu’à Saint-Jouin-de-Marnes. Les restes du saint abbé furent dispersés au moment des guerres de religion.

Voir les autres