Saint Venance Fortunat

Homme de lettres originaire d’Italie, vingt-cinquième évêque de Poitiers, auteur de plusieurs vies de saints et d’hymnes à la Croix, mort à Poitiers au tout début du VIIème siècle.

L’homme de lettres connu sous le nom de Venance Fortunat est né en Italie, près de Trévise, vers l’année 530.
Attiré en Gaule par sa dévotion au grand saint Martin, il descend, après son pèlerinage à Tours, jusqu’à Poitiers où, vers 567, il se lie d’amitié avec Radegonde, la reine fondatrice du monastère de Sainte-Croix. Pour elle et ses moniales il écrit nombre de poèmes et à l’occasion de la translation à Poitiers d’un fragment important de la croix du Christ, des hymnes restées célèbres, en particulier le Vexilla Regis, que l’Eglise chante depuis quatorze siècles.
Ordonné prêtre à une date inconnue, il succède à l’évêque Platon comme premier pasteur de l’Eglise de Poitiers, et trouve cependant le temps d’écrire les Vies des saints Martin de Tours, Hilaire de Poitiers, Germain et Marcel de Paris, Aubin d’Angers, Paterne d’Avranche, Seurin de Bordeaux et, bien sûr, de sainte Radegonde.
Il compose aussi pour ses fidèles un commentaire du Pater et un autre du Symbole des apôtres, avant de rendre son âme à Dieu, dans les toutes premières années du VIIe siècle.

Voir les autres