Sainte Marie-Euphrasie Pelletier

Religieuse, fondatrice d’ordre, Rose-Virginie Pelletier est née le 31 juillet 1796 dans l’île de Noirmoutier.

Rose-Virginie Pelletier est née le 31 juillet 1796 dans l’île de Noirmoutier. D’abord élève des Ursulines de Jésus établies dans l’île dès 1808, puis pensionnaire dans un couvent de Tours, elle s’oriente, à l’âge de dix-huit ans, vers la congrégation de Notre-Dame de Charité fondée par saint Jean Eudes pour recueillir les « épaves du siècle ». Le 26 mai 1825, le vote unanime du Chapitre place à la tête de la maison de Tours la jeune professe de vingt-neuf ans. Dès le mois de novembre, la nouvelle supérieure crée la branche des Madeleines, constituant une véritable congrégation des religieuses recrutées parmi les pénitentes. En 1829, l’évêque d’Angers demande à la Mère Pelletier de rétablir dans sa ville le couvent des Pénitentes et la communauté du Bon-Pasteur disparus au moment de la Révolution. Après les fondations du Mans, de Poitiers, de Grenoble et de Metz, la Mère Pelletier est élue supérieure générale de la congrégation du Bon-Pasteur et confirmée comme telle par bref apostolique du 3 avril 1835.

A la mort de la fondatrice, le 24 avril 1868, le Bon-Pasteur comptera cent dix maisons, réparties dans le monde entier, trois cents six l’année du centenaire de la fondation, et plus de quatre cents au début des années 1980.

Voir les autres